Open Nav
Le service de traduction professionnelle
Livraison rapide • Choix des traducteurs • Qualité garantie

8 conseils pour améliorer votre prononciation de l’anglais

prononciation de l'anglais

Avoir une bonne prononciation de l’anglais est nécessaire pour faciliter les conversations avec un anglophone. Car votre vocabulaire ne servira à rien si vous n’êtes pas capable de le prononcer correctement.

Ainsi, il vous faudra redoubler d’efforts pour maîtriser l’accent de cette langue qui n’est pas si évidente.

Voici quelques conseils à appliquer pour améliorer votre prononciation de l’anglais.

Vous souhaitez faire traduire des contenus web ? documents juridiques ? supports marketing ?

Trouvez facilement un traducteur professionnel sur Traduc.com
Commander des traductions
Demandez un devis personnalisé

 

1. Écoutez

Pour apprendre à prononcer correctement, la manière la plus simple reste l’écoute.

Essayez de vous focaliser sur un accent en particulier pour ne pas tout mélanger (anglais, américain, australien, écossais, indien, etc…) et écoutez le plus possible d’anglais pour vous habituer à la prononciation des mots.

De nombreuses possibilités s’offrent à vous :

  • vous pouvez regarder vos films et séries en anglais
  • regardez des vidéos sur internet
  • écoutez des livres audio ou des podcasts
  • laissez trainer vos oreilles si vous croisez des anglophones qui parlent autour de vous

 

Besoin d'un traducteur ?
Commandez votre traduction sur Traduc.com, choisissez vos traducteurs professionnels et recevez vos textes dans les délais que vous avez fixé.
Commander des traductions

2. Pratiquez autant que possible

doublage vidéo

Il n’y a pas de secret : pour progresser, il faut pratiquer !

Rappelez vous que 1 vaut toujours mieux que 0 et ne cherchez pas l’insurmontable dès le début. Alors accrochez-vous et essayez de pratiquer autant que vous le pouvez, car se contenter d’écouter ne suffira pas à parfaire votre prononciation. Sautez sur la moindre occasion.

 

3. Enregistez-vous

Le fait d’enregistrer sa voix est une bonne technique pour comprendre ce qui ne fonctionne pas dans votre prononciation.

Comparez votre enregistrement avec celui d’un locuteur natif en faisant bien attention à l’accent, les mouvements de la mâchoire et le rythme.

Pour vous motiver
Si vous gardez ces enregistrements, cela vous permettra également d’entendre votre progression au fil du temps, ce qui peut être très valorisant.

 

4. Familiarisez vous avec l’API

prononciation anglais

L’Alphabet Phonétique International (API) vous sera d’une grande aide dans votre parcours. Il propose une représentation visuelle des sons afin que chacun puisse prononcer n’importe quel mot de n’importe quelle langue.

La maitrise de cette transcription phonétique peut paraître laborieuse dans un premier temps, mais vous allez rapidement comprendre son utilité. De plus, cet alphabet est présent dans les dictionnaires pour vous aider.

 

5. Différenciez les paires minimales

Afin d’éviter de dire un mot à la place d’un autre, il est nécessaire de bien connaître les paires minimales (ces mots qui se prononcent presque pareil), afin de bien faire la différence.

Il peut s’agir de faire attention à la longueur de la prononciation des voyelles, comme dans ship [I]  et sheep [i :] ( bateau et mouton) ou à la présence d’un h qu’un français aura tendance à oublier, ne différenciant plus hate et ate par exemple.

On trouve des listes de ces paires facilement sur internet.

 

6. Associez la lecture à l’écoute

traducteur natif ou spécialisé

Il est important de vous habituer à la différence entre la langue écrite et la langue parlée pour que vous puissiez associer la prononciation d’un mot à son écrit et vice-versa. Pour cela, la meilleure technique est d’avoir l’audio et l’écrit en même temps.

Vous pouvez :

  • trouver un livre audio et un livre papier à lire en même temps
  • mettre les sous-titres et l’audio en anglais en regardant un film, une vidéo youtube ou en jouant à un jeu vidéo.

 

7. Testez votre accent

Tout le monde n’a pas à disposition un anglophone natif ou un professeur pour se corriger. Cependant,  (presque) tout le monde a un téléphone avec un assistant vocal.

Une bonne façon de savoir si une prononciation est compréhensible est tout simplement de passer une commande auprès de l’assistant vocal. Si l’assistant comprend, vous êtes sur la bonne voie. Cependant, ne vous inquiétez pas trop si l’assistant ne comprend pas. Cette technologie est faillible : elle ne comprend d’ailleurs pas tous les accents anglais avec la même facilité.

 

8. Prenez votre temps

La maîtrise de l’anglais fait partie des indispensables aujourd’hui et nous avons l’impression que tout le monde autour de nous parle cette langue. Pourtant, elle est réputée pour être une langue très difficile. Il vous faudra du travail et de la patience, alors accrochez vous et laissez venir les choses en leur temps,  sans vous mettre la pression.

 

Conclusion

Il n’existe pas de méthode miracle pour améliorer votre prononciation de l’anglais. Cependant, la combinaison des différents conseils ci-dessus vous permettra de progresser rapidement.

Ajouter un commentaire

Recevez les meilleurs articles de nos experts

Seulement 1 email par semaine

Service de traduction professionnel
Asset 1
Chaque jour, des conseils d'experts
pour votre stratégie content marketing.