Traduc.com

Lancer son e-commerce au Maghreb : ce qu’il faut savoir

Le marché nord-africain séduit de plus en plus de e-commerçants. Il est en plein développement au niveau du digital et offrent donc de nombreuses opportunités de business. Cependant, il convient de connaitre les usages et les règles avant de lancer son activité e-commerce au Maghreb, une région qui présente certaines spécificités.

 

1. Les réseaux sociaux

Pas de surprise du côté social media. Au Maghreb, Facebook, Instagram et Linkedin ont aussi la cote. Instagram est utilisé par une cible jeune et Linkedin plus âgée (plus de 50 ans). 48 % de la population maghrébine fréquentent les réseaux sociaux et le pourcentage des utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux est de 55 % pour la Tunisie, 49 % pour l’Algérie et 42 % pour le Maroc (Source : Digital 2018). Il faut donc prévoir une stratégie social media.

Nouveau

Plateforme web de traduction professionnelle

Commandez vos traductions à nos traducteurs freelances

Voir la plateforme

 

2. Le mobile

Avec des utilisateurs stochés 85 % du temps par jour sur leur smartphone, le mobile est clairement le moyen favori au Maghreb pour se connecter sur internet et faire des achats en ligne. En Algérie, le nombre d’internautes mobiles est de 19 millions, soit un taux de pénétration de 46 %. Au Maroc, il est de 56 %, soit environ 20,3 millions d’internautes mobiles.

 

3. La langue

Bien que la langue française soit compris par la moitié de la population, il est plus que recommandé de traduire votre site en arabe, afin de toucher un maximum de monde. Pour rappel, l’arabe est une langue pratiquée au quotidien par près de 500 millions de personnes et c’est la langue officielle de 25 pays. Selon le pays du Maghreb que vous visez, l’arabe n’est pas forcément le même. Il y a l’arabe standard moderne, mais aussi l’arabe marocain, l’arabe algérien, et d’autres dialectes et variantes régionales selon les pays.

 

4. La culture

Il est important de prendre en compte les coutumes locales dans votre stratégie de communication. Au Maghreb, le Ramadan impact énormément l’économie des pays majoritairement musulmans. Dans le monde, 1,8 milliards de musulmans fêtent la fin du Ramadan. Ainsi les e-commerçants pratiquent des promotions allant jusqu’à 90 % sur leurs produits durant ces jours de fête.

 

5. Les moyens de paiement

Au Maghreb on préfère encore payer en espèces ou par carte à la livraison. Le paiement en ligne n’est pas encore très accepté dans les mentalités bien qu’en Tunisie on puisse régler avec des cartes « e-dinar » prépayées. L’acheteur n’a pas encore suffisamment confiance pour payer avant d’être livré. Cependant, au Maroc on peut aussi régler avec Payzone ou Maroc Télécommerce.

 

6. La logistique

Les infrastructures logistiques ne sont pas non plus bien développées au Maghreb. Ainsi les délais de livraison sont plus importants. Au Maroc, par exemple, la majorité des entrepôts sont situés à Casablanca car elle regroupe à elle seule 54 % des internautes marocains. Cependant, plusieurs acteurs se sont récemment lancés pour simplifier la livraison de colis au Maroc. On compte parmi eux, SpeedBox qui propose une livraison à domicile et en point relais dans les plus importantes villes marocaines.

7. Le Maroc

Le Maroc est en pleine explosion côté e-commerce. 62 % des Marocains utilisent Internet alors que les trois quarts de la population africaine n’ont pas encore commencé à l’utiliser. Vous l’aurez certainement compris, il faut impérativement cibler en priorité ce pays d’Afrique du Nord. Citons par exemple les sites jumia.ma ou encore avito.ma le sosie du Boncoin. Le Maroc espère attendre un milliard de chiffre d’affaires pour les achats passés en ligne 2020. 

Les achats en ligne au maroc concernent à 90 % des achats de type transactionnels comme le paiement de factures (50 %), la commande de billets d’avion (23 %) et les sites gouvernementaux (16 %). Avec 1,2 % des achats en ligne, les sites ecommerce restent loin derrière. Les 10 % restant se font pour les réservations de chambre d’hôtel, voyage ou location de voiture.

Il faut encore que le Maroc s’organise car il n’y actuellement pas de réelles lois spécifiques au e-commerce pour gérer les relations entre sociétés, administrations et consommateurs.

 

Nouveau

Plateforme web de traduction professionnelle

Commandez vos traductions à nos traducteurs freelances

Voir la plateforme

Pour conclure, les pays du Maghreb ont un réel potentiel en terme d’e-commerce cependant il faut y aller progressivement et surtout s’adapter aux usages des internautes qui restent encore frileux pour acheter des produits en ligne.

3 commentaires

Asset 1
Chaque jour, des conseils d'experts
pour votre stratégie content marketing.