Open Nav
Des traductions clés en main sur Traduc.com
Livraison rapide • Choix des traducteurs • Qualité garantie

Quelles sont les différences entre un traducteur et un interprète ?

traducteur ou interprète

Traducteur ou interprète ? Interprète ou traducteur ? Combien de fois ne nous sommes-nous pas posé cette question ?

S’il vous est difficile d’avoir une réponse exacte et précise, cet article a le mérite de pouvoir faire ressortir toutes les différences et d’avoir une réponse fixe et correcte à votre préoccupation.

Effectivement, plusieurs personnes arrivent souvent à faire une confusion entre le métier de traducteur et celui d’interprète. Il s’agit de deux professions aux compétences et savoir-faire pratiquement semblables. Mais la différence fondamentale se situe au niveau de la pratique.

Vous souhaitez faire traduire des contenus web ? documents juridiques ? supports marketing ?

Trouvez facilement un traducteur professionnel sur Traduc.com
Commander des traductions
Demandez un devis personnalisé

Considérez donc à partir de cet instant qu’il s’agit bien d’activités distinctes lorsqu’on parle d’interprétariat et de traduction.

Afin de mieux vous faire comprendre les différences fondamentales entre le métier de traducteur et celui d’interprète, il est essentiel et important de vous faire expliquer chaque métier et ses exigences.

 

Que comprendre des métiers de traducteur et d’interprète

La compréhension approfondie de chacun des métiers de traduction et d’interprétation vous permettra donc de détecter les différences et les similitudes.

Le métier de traducteur

Logiciels de traduction en ligne
source: freepik

Le traducteur est celui qui s’est professionnalisé dans le métier de la traduction. En effet, la traduction consiste à rendre accessible un document écrit dans une langue étrangère en utilisant une langue maternelle ou la langue officielle de travail de l’espace au sein duquel vous résidez.

Par exemple, le traducteur aura pour mission de traduire en Français un document écrit officiellement en Anglais et vice versa.

Le document ainsi écrit dans une autre langue doit pouvoir véhiculer les mêmes informations et messages que le support original. Le traducteur doit donc veiller à ne pas dénaturer les informations, la figure de style ainsi que le contenu informatif ou existentiel du texte original.

Le métier d’interprète

L’interprète est un métier qui consiste à rendre disponible un message d’une langue étrangère vers une langue locale. Cependant, ce professionnel des langues exerce son métier en direct. Il ne s’appuie donc sur aucun support papier. L’interprète assure une traduction orale d’un message véhiculé dans une langue étrangère vers la langue souhaitée.

Le métier d’interprète au-delà de la compétence linguistique nécessite donc une audition assez développée et poussée.

 

15 000 traducteurs natifs spécialisés
Recevez des traductions clés en main directement dans vos fichiers grâce à nos chefs de projet dédiés sur Traduc.com.
Commander des traductions

 Les exigences des métiers de l’interprète et du traducteur

Tout métier a son lot d’exigences et sa particularité.

Les exigences de la traduction

Pour réussir efficacement la traduction, le professionnel doit pouvoir satisfaire les exigences suivantes.

  • La précision : la traduction fait partie des métiers dans le monde qui exigent le plus de précision. A un traducteur, il n’est accepté aucune erreur. C’est pourquoi il doit pouvoir trouver la bonne formule pour offrir à son donneur d’ordre le résultat le plus précis possible. En effet, le traducteur doit produire un texte dont le sens et la compréhension devraient être identiques comparé à l’original. Pour y arriver, il a besoin d’être patient et persévérant car il n’est pas facile de trouver des mots qui peuvent correspondre au premier coup.
  • Discipline et rigueur : Au-delà de la précision, la rigueur et la discipline sont des exigences du métier de la traduction. En effet, le traducteur est ce professionnel qui doit s’appliquer pour tenir dans le délai imposé par son donneur d’ordre. Traduire plusieurs supports en un temps record.

Les exigences de l’interprétariat

Comme remarqué dans la définition, l’interprète traduit à l’oral donc il n’a pas de document écrit ou un quelconque support à sa disposition.

Ainsi, pour réussir sa mission, il a besoin de satisfaire aux exigences suivantes :

  • Concentration et écoute active : l’interprétariat exige de son professionnel une écoute active et une concentration accrue. Le professionnel interprète doit donc écouter activement son sujet afin de relayer convenablement le message ou l’information sans dénaturer le sens et le contexte. Qu’il s’agisse d’une interprétation simultanée ou une interprétation consécutive, le professionnel doit pouvoir développer une qualité très accrue d’écoute et de concentration. En effet, l’exigence d’écoute active est un facteur qui démontre le professionnalisme de l’interprète car il doit se concentrer pour réceptionner le message de son interlocuteur puis s’approprier ce message et ensuite le déchiffrer et trouver les mots justes pour les servir au public selon les exigences du donneur d’ordre. Tout cet exercice doit se faire en quelques secondes.
  • Spontanéité : l’interprète doit être très réactif et spontané pour traduire les propos de son vis-à-vis. Dans sa spontanéité, l’interprète a obligation de dégager une ferme assurance et son message doit être rassurant.

En effet, l’interprète est celui qui conduit le public car il a obligation de transmettre fidèlement les émotions et les messages tout comme prévu par l’orateur principal.

 

6 différences fondamentales entre l’interprète et le traducteur

A la lumière de ce qui a été détaillé plus haut, il est perceptible une nette différence entre le métier de traducteur et d’interprète. Bien que les deux métiers aient pour rôle de traduire un message d’une langue étrangère à une langue maternelle, les conditions d’exercice ne sont pas les mêmes. Voici pour vous les 6 points essentiels de différences entre ces deux termes.

Le support de production

La différence entre traducteur et interprète se dégage principalement lorsqu’on analyse comment est exercé chacun de ces métiers. En effet, la traduction se réalise à partir d’un document écrit tandis que l’interprète ne dispose d’aucun document. L’interprète traduit en direct dans la langue voulue, les propos de son interlocuteur. Il véhicule et transmet à l’auditoire toutes les émotions telles que voulues par l’interlocuteur. Par contre, le traducteur traduit fidèlement les émotions à partir d’un document écrit.

L’interprétariat est donc l’oral et la traduction est une transcription écrite. Le support de production des résultats de ces deux métiers constitue donc leur principale opposition.

Le temps de réalisation

Le traducteur dispose d’un délai assez remarquable et raisonnable pour réaliser la traduction de son document. Il dispose d’un temps pour faire ses recherches technologique et documentaire afin de produire un bon rendement. Par contre l’interprète ne dispose que de quelques secondes. En effet, l’interprète traduit immédiatement le message. Il est en direct et donc aucun délai ne lui est accordé. Généralement, un interprète dispose juste de 30 secondes pour produire. Ce temps d’attente est le temps qui sépare la fin de parole de son interlocuteur et le début de sa prise de parole.

Le sens linguistique

Le sens linguistique est un fait pouvant exprimer la différence entre traducteur et interprète. Savez-vous que l’interprète avant sa prestation doit maîtriser la langue source de son interlocuteur et doit également maîtriser les méandres de la langue de son auditoire ? C’est dire que l’interprète a pour obligation de faire véhiculer le message de son interlocuteur en utilisant les termes et parfois les accents du public cible. Par contre, le traducteur n’a pas cette obligation. Il traduit dans la langue officielle qui lui a été imposée et dont il dispose les compétences linguistiques.

L’importance de la précision

L’interprète tout autant que le traducteur s’appuient sur la précision pour réaliser une œuvre parfaite. Par ailleurs, la précision n’a pas le même sens pour les deux acteurs. Le traducteur a besoin d’une précision efficace et efficiente. Le traducteur cherche donc à rassurer son donneur d’ordre par son travail. Par contre la précision de l’interprète est relative à la réaction du public cible. Moins d’exigence en termes de précision pour un interprète comparativement à un traducteur.

Par exemple, au cours d’une conférence, l’interprète par conviction personnelle ou professionnelle peut décider de ne pas traduire une partie du discours de son interlocuteur. Le traducteur a par contre l’obligation de tout traduire. Aucune partie du discours ne doit être laissée de côté.

Le volume à traduire

Le traducteur peut traduire un document volumineux. C’est la raison pour laquelle un délai ou un temps de traitement est nécessaire. L’interprétariat par contre ne tolère pas de long volume à traduire. L’interlocuteur doit laisser le temps à l’interprète de traduire immédiatement le message. En effet, l’interprète ne peut stocker plus longtemps l’information pour une traduction ultérieure. Il est recommandé que l’interprète traduise les propos de son interlocuteur après 2 minutes maximum d’intervention.

Des éléments incorporels

Le traducteur tout comme l’interprète doit trouver des éléments incorporels tels que images, proverbes, structures idiomatiques pour faire véhiculer le message de la langue étrangère. L’interprète est plus confronté à ce phénomène. Il est en face du public et il a pour obligation de faire comprendre le message de son interlocuteur. Comment y arriver sans avoir le temps de chercher et de préparer des éléments incorporels et intangibles afin de retranscrire fidèlement le message.

Les professionnels s’en sortent tant bien que mal.

 

Notre astuce pour choisir un interprète ou un traducteur

L’interprète et le traducteur sont des professionnels dont tout le monde a besoin au quotidien pour un document et ou une conférence à traduire. Il peut arriver que le même professionnel remplisse les mêmes fonctions puisque la compétence de base existe. Retenez toutefois qu’un interprète est par ricochet un traducteur. Mais un traducteur n’est pas contraint d’être un interprète.

Pour réussir à faire la différence entre les deux termes qui prête à confusion, nous vous recommandons notre astuce qui marche à tous les coups. Il s’agit de faire recours au type de support de base pour effectuer la mission. A un traducteur il est remis un document. A un interprète, il est remis une invitation à se présenter à un événement.

L’interprète expose donc ses compétences linguistiques à un public ou un groupe cible.

Sur Traduc.com, des prestataires linguistiques outillés et qualifiés sont disponibles pour vos besoins en traduction. S’il est vrai qu’une multitude de prestataires linguistiques proposent leurs offres, les meilleurs prestataires se trouvent ici. Contactez-les pour obtenir des tarifs alléchants et défiants toute concurrence. Des professionnels chevronnés et rompus à la tâche vous attendent. Confiez-leur vos besoins pour une satisfaction garantie.

Recevez les meilleurs articles de nos experts pour votre stratégie d’internationalisation

Zéro spam, désinscription à tout moment

Des traductions clés en mains Traduc.com Blogs, fiches produit, site web, app mobile, contrats, etc.Devis personalisé+ 15 000 traducteurs spécialisés

Ajouter un commentaire

Recevez les meilleurs articles de nos experts

Désinscription à tout moment

Service de traduction professionnel
Asset 1
Chaque jour, des conseils d'experts
pour votre stratégie content marketing.