Traduc.com

Quelles sont les langues les plus utiles pour une entreprise ?

Nous traitons régulièrement de traduction, de retranscription ou encore de l’implication du langage au sein des stratégies d’entreprise.

Dans cette idée, nous souhaitions aborder la question de la langue au sein de l’entreprise. Même si l’on ne se rend pas forcément compte de son importance, le langage permet de communiquer les valeurs, les offres ou les produits de l’entreprise vers ses publics.

Mais lorsque l’on doit communiquer vers plusieurs pays, ou encore se développer à l’international, quelles langues faut-il privilégier ? Débuts de réponse.

Nouveau

Plateforme web de traduction professionnelle

Commandez vos traductions à nos traducteurs freelances

Voir la plateforme

 

Les langues les plus parlées dans le monde

Nous l’évoquions dans un récent article « Les langues les plus parlées dans le monde », il existe plus de 7000 langues différentes sur notre planète, dont 23 sont considérées comme les plus parlées car prédominantes dans leur représentation.

Comme beaucoup pouvaient s’y attendre, le mandarin est la langue la plus parlée, dû à sa population (plus de 1,2 milliards de personnes habitant en Chine). En revanche, le mandarin s’exporte peu ailleurs qu’en local, et est fragmenté en multiples dialectes.

Pour compléter le podium, 2 langues s’exportent elles très bien : l’espagnol et l’anglais, et jouissent d’un impact international.

 

Les langues les plus utilisées sur Internet

L’ordre de répartition de l’utilisation des langues sur Internet est assez clair :

  • l’anglais domine le classement avec plus de la moitié des contenus web mondiaux ;
  • le chinois (ou mandarin), l’espagnol et le russe suivent et complètent le classement.

Le classement peut en surprendre certains et renforcer les convictions d’autres, il montre une concentration importante autour de 4-5 langues qui paraissent indispensables pour une bonne représentativité à l’international. Mais encore faut-il considérer le rapport entre langue et territoire.

En effet, là où l’anglais est considéré comme un dénominateur commun dans le monde du business et d’Internet, d’autres langues sont importantes à intégrer si l’on souhaite se développer sur les territoires associés.

Par exemple, le mandarin sera absolument indispensable à intégrer à son site web ou ses supports si l’on souhaite développer son activité en Chine. Mais cette langue ne sera que peu utile en Amérique du sud, en Europe ou encore dans d’autres pays d’Asie.

De même que pour le russe ou le français qui sont reliés à des territoires particuliers.

En revanche, l’anglais en tant que dénominateur commun, et l’espagnol étant très représenté dans divers pays (sous différentes variantes), peuvent apparaître comme nécessaires quelque soit la stratégie de développement international.

 

Les langues indispensables pour une entreprise

Ayant posé certaines bases et un constat relativement clair, qu’en est-il du choix de la langue ? Quelle langue peut être jugée indispensable pour une entreprise ?

Tout d’abord, comme nous l’évoquions, cela va dépendre de la stratégie d’internationalisation mise en place :

Nouveau

Plateforme web de traduction professionnelle

Commandez vos traductions à nos traducteurs freelances

Voir la plateforme
  • La volonté est-elle de conquérir une région ou un pays en particulier ?
  • Est-ce une stratégie durable, vouée à se répéter pour plusieurs pays ?
  • L’entreprise bénéficie-t-elle de nombreux contenus dans sa langue natale à exploiter ?

Voici quelques questions à se poser, dont beaucoup d’autres pourront être soulevées par une plateforme de traduction avec vous.

 

Si nous devions répondre de prime abord, l’anglais est LE dénominateur commun de beaucoup de pays et régions. Il permet de discuter sur une même base neutre et de se comprendre. La traduction de ses contenus et supports en anglais apparaît donc indispensable dans le cadre d’une stratégie de développement international.

Pour ce qui est des langues locales vs l’anglais, cela va dépendre de votre capacité de traduction et de vos moyens. Si vous bénéficiez de ressources vous permettant de travailler votre traduction de façon précise, alors il est nécessaire d’adapter ses contenus au pays que l’on vise (tout en conservant l’anglais comme appui).

Nous vous l’indiquions dans d’autres articles, la traduction implique autant le changement de langue que de culture et de codes de communication. S’y contraindre et faire preuve d’une adaptation totale ne peut que rendre votre stratégie plus efficace et mieux impliquer votre cible.

Comme nous vous l’expliquons régulièrement, la traduction doit être professionnelle ou ne doit pas être. Le risque pour vous et votre entreprise étant de ne pas vous faire correctement comprendre, et de vous retrouver en décalage culturel avec vos publics cibles, malgré la performance de votre offre ou de votre produit.

6 commentaires

Asset 1
Chaque jour, des conseils d'experts
pour votre stratégie content marketing.