Traduc.com

Traduction médicale : 3 critères pour choisir le bon traducteur

Traduction médicale

Juridique, technique, médicale… Chaque traduction a ses spécialités, et par spécialités nous voulons dire pièges et difficultés à contourner. Aujourd’hui, nous vous proposons un zoom sur la traduction médicale pour en éclaircir les plus grands mystères.

 

Quels sont les documents concernés par la traduction médicale ?

Cela peut paraître étonnant mais la traduction médicale nécessite bien sa catégorisation à part car nombreux sont les textes susceptibles d’être traduits : articles scientifiques, comptes rendus médicaux, bilans de conférence, rapports d’études, résultats de recherche, brevets… La médecine est un domaine en perpétuel mouvement, et ce non pas sur une échelle nationale, mais bien internationale. Les experts, les institutions, tout acteur de ce secteur est amené à collaborer avec ses pairs internationaux. L’information doit voyager, et elle doit voyager correctement pour être utilisable.

Nouveau

Plateforme web de traduction professionnelle

Commandez vos traductions à nos traducteurs freelances

Voir la plateforme

L’Europe en est un bon exemple. Penchons-nous sur l’Autorisation de Mise sur le Marché d’un Médicament. En Europe, pour que la mise sur le marché d’un médicament soit autorisée au niveau national, le médicament doit être testé dans une clinique d’essai qui n’est pas nécessairement située dans le pays qui souhaite en faire usage. Une fois que l’Autorisation de la Mise sur le Marché d’un médicament est accordée à un pays, un autre pays peut faire sa propre demande d’autorisation de mise sur son marché. Parfois, les autorisations sont données au niveau européen : si le médicament est autorisé par la Commission Européenne, tout pays membre en bénéficiera. Il est facile d‘imaginer alors les nombreux échanges et besoins de traduction que peut nécessiter un tel processus : traduction des résultats de recherche, traduction de la composition du médicament… Et ce n’est qu’un processus parmi tant d‘autres !

Les enjeux de traduction lorsqu’il s’agit de traduction médicale sont grands. Une simple erreur de traduction peut être fatale non seulement pour votre entreprise, mais aussi pour votre destinataire final pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’une question cruciale : notre santé. Comment choisir le bon traducteur ? Pas de panique ! Nous détaillons ici avec vous 3 points à ne pas négliger pour éviter tout effet secondaire non voulu.

 

1. Faire appel à un vrai professionnel

Nous vous parlions précédemment des conséquences qu’une mauvaise traduction pouvait avoir lorsqu’il s’agit de traduction juridique. Un faux sens dans votre rapport financier annuel peut vous mener à la case prison en un simple jeté de dés. Imaginez maintenant les conséquences que peuvent avoir la mauvaise traduction de la composition d’un médicament. Vous l’aurez compris, on ne badine pas avec la traduction médicale !

Tout traducteur n’est pas en mesure de traduire un texte à portée médicale : il faut faire appel à un traducteur spécialisé dans ce domaine. Attention à la juste mesure : il n’est pas nécessaire pour autant d’avoir fait médecine pour être traducteur médical, mais il est vrai qu’il faut justifier d’une certaine formation et expérience dans le domaine. Le jargon médical a ses spécificités et il est nécessaire de les saisir pour bien le traduire. Par exemple, il y a plusieurs niveaux de langage : entre le langage très technique d’un côté, qui est parlé entre professionnels, à la version vulgarisée de ce langage qui permet sa compréhension par tous, il existe plusieurs marches. Lorsqu’un médecin fait un compte rendu à son patient, il s’explique dans un langage que celui-ci peut comprendre. Il est essentiel donc pour le traducteur médical d’identifier la cible à laquelle s’adresse le document à traduire et de maîtriser toute la palette des niveaux du langage médical. Et pour cela, il faut comprendre de quoi il s’agit !

 

2. Ne pas lésiner sur la qualité de la traduction

Premièrement, il faut oublier l’idée reçue selon laquelle faire traduire son document par une agence est une garantie de qualité. La vraie garantie de qualité est la compréhension de vos besoins par l’entreprise avec laquelle vous avez choisi de faire affaire. Qu’il s’agisse d’une agence ou bien d’une plateforme en ligne de traduction : assurez-vous que le professionnel que vous avez en face de vous entende vos besoins et qu’il a toutes les cartes en mains pour y répondre. Certaines plateformes de traduction en ligne proposent des forfaits avec différents niveaux de qualité. Cela permet de réaliser des économies, mais lorsqu’il s’agit de traduction médicale, ce n’est vraiment pas la bonne option. Sur Traduc.com, nous nous adaptons à vos besoins et proposons toujours le même niveau de qualité, mais personnalisé. Nous pouvons compter sur un solide réseau de traducteurs médicaux spécialisés, qui ont déjà fait leurs preuves. Nous prenons le temps d’écouter vos attentes, et choisissons le bon professionnel pour votre projet de traduction.

Service de traduction

3. Avoir recours à un service qui propose un contrôle qualité

En plus d’être très technique, le jargon médical est aussi en mouvement. À première vue qu’il n’a pas de raisons de changer, car c’est un domaine scientifique, une science exacte. Une fois qu’un certain composant, processus, est nommé de telle façon, il n’y a pas vraiment de raison qu’il change. Et bien, c’est faux ! Et voilà comment l’intérêt d’un contrôle qualité prend toute sa valeur… Les nomenclatures sur lesquels se reposent les professionnels de ce secteur, dont nous inclurons ici les traducteurs médicaux, changent. Par exemple lorsqu’il s’agit d’anatomie, c’est la Terminologia Anatomica qui règle le jeu depuis 1998. Composée de 7500 termes, elle compte 16 chapitres et n’est utilisée que des années plus tard, petit à petit intégrée aux atlas d’anatomie. Une traduction officielle de ce document existe en anglais, mais il y en a très peu dans les autres langues. Certains se rattachent donc encore à la Nomina Anatomica, une nomenclature plus ancienne. La TA a représenté un bouleversement énorme : les professionnels habitués aux termes de la NA ne reconnaissaient pas les nouveaux termes de la TA. Le nom même des muscles avait changé ! Alors, si même les professionnels de ce secteur se perdent, nous ne pouvons que vous recommander d’avoir recours à un service de traduction qui propose un contrôle qualité. Personne n’est à l’abri d’erreurs, et il vaut mieux prévenir que guérir !

avantages traduc

 

Le saviez-vous ?
Sur Traduc.com les traductions médicales sont vérifiées par un deuxième traducteur afin d’être certain de ne laisser passer aucune erreur de traduction. Commandez vos traductions dès maintenant.

 

Ajouter un commentaire

Asset 1
Chaque jour, des conseils d'experts
pour votre stratégie content marketing.