Comment traduire en Hindi ?

Sur Traduc.com, recevez rapidement votre traduction en hindi. Obtenir un devis

Quels enjeux pour la traduction en hindi ? A première vue, dans une perspective d’ouverture commerciale à l’international, l’hindi est tout sauf un premier choix… Et pour cause !
Ce n’est même pas la langue nationale de l’Inde, où l’hindi fait d’ailleurs polémique, et de plus c’est une langue assez récente dans sa forme actuelle. Dans ces conditions, comme il serait tentant de se dire « tout à l’anglais » !
Pourtant, à y regarder de plus près, nous allons voir qu’une traduction en hindi peut révéler de forts atouts insoupçonnés pour le développement de votre entreprise.
L’hindi appartient à la grande famille linguistique dite « indo-européenne », et, au sein de cette famille, au groupe linguistique « hindoustani », qui comprend l’hindi, l’urdu et leurs dialectes associés.

L’hindi s’écrit en caractères empruntés au sanskhrit.  Il est une des principales langues parlées en Inde avec l’anglais, et, à l’échelle mondiale, l’hindi est parlé par… plus d’un demi-milliard de locuteurs !

Voilà qui peut faire tendre l’oreille… En effet, l’hindi est tout de même la quatrième langue la plus parlée au monde. C’est pourtant loin d’être la plus connue…
D’où cet article à propos de l’hindi (et de l’intérêt que cette langue peut représenter pour vous) : ses origines et ses particularités, sa place aujourd’hui, et enfin les enjeux pour la traduction en hindi à l’avenir.

1. Un peu d’histoire…

L’hindi tel qu’il est parlé aujourd’hui n’a pas toujours existé sous cette forme.
Au XIXe siècle et jusqu’en 1947, date de la partition entre l’Inde et le Pakistan, les langues des deux pays (hindi pour l’Inde et urdu pour le Pakistan) sont fusionnées dans une seule langue orale : l’hindoustani.
Ces deux langues se comprennent mutuellement à l’oral, mais à l’écrit les choses se corsent.
En effet, l’hindi s’écrit avec l’alphabet devanagari issu du sanskhrit, tandis que l’urdu s’écrit en lettres arabes.
Le langage soutenu aussi diffère, puisque le langage soutenu hindi provient du sanskhrit, tandis que le langage soutenu de l’urdu provient du persan.
Historiquement, l’hindi est surtout parlé dans la partie nord de l’Inde, ainsi qu’au Népal, et à l’Ile Maurice où la diaspora nord-indienne est importante.

Faites traduire tous vos contenus pour l'international

Recevoir un devis

Rapide, gratuit et sans obligation

2. Le point de vue du traducteur : caractéristiques de l’hindi par rapport à d’autres langues

L’hindi est indéniablement une langue qui a de quoi vous surprendre… Déjà, au premier regard, par son apparence, avec l’écriture devanāgarī (aussi élégante que mystérieuse pour des lecteurs habitués à l’alphabet latin).
Cet alphabet issu du sanskhrit est de type alphasyllabaire, c’est-à-dire qu’il est constitué de signes consonantiques comportant une voyelle inhérente.
Les consonnes y sont particulièrement riches, elles correspondent souvent à nos diphtongues, voire sont des consonnes quasi imprononçables par nos palais occidentaux.
Autre difficulté : l’hindi est une langue flexionnelle, c’est-à-dire qu’elle connaît des déclinaisons selon six cas grammaticaux.
Cela ne choquera pas plus que ça les locuteurs habitués au latin ou à l’allemand, en revanche les déclinaisons donneront à coup sûr du fil à retordre aux francophones et aux hispanophones non aguerris !
Ensuite, il faut savoir que l’hindi n’utilise pas de prépositions, mais plutôt des postpositions : il faut bien en avoir conscience et ne pas oublier de décomposer les mots à la lecture.
Autre signe grammatical notable : la position normale de l’adjectif en hindi est d’être antéposé au nom qu’il détermine.
C’est l’inverse du français, où l’adjectif est généralement postposé. Mais cela se rapproche de l’anglais, où l’adjectif est toujours antéposé, sauf en usage poétique.
Toutes ces remarques semblent rendre encore plus épais le mystère de l’hindi pour un locuteur français, voire le décourager complètement…
Cependant, il faut savoir que l’hindi et le français ne sont pas si étrangers l’un à l’autre qu’ils le paraissent au premier abord.
En effet, leur statut commun de langue indo-européenne fait qu’ils sont de nombreuses racines semblables. Ainsi, en hindi, « lèvre » se dit « lab », « mère » se dit « ma », et « deux » se dit « do ».
Par ailleurs, le courant de l’Histoire, les migrations et les échanges culturels ont fait que certains mots français sont des emprunts directs à l’hindi.
Par exemple, notre « pyjama » familier est en fait le nom du pantalon traditionnel masculin en Inde du Nord !
Autre exemple de nom familier dès l’enfance, par le truchement du succès du dessin animé Le Livre de la Jungle : « Mowgli ».
C’est le mot hindi pour désigner la « jungle », que les colons anglais ont adopté tel quel puis ramené en Occident !

Comment traduire en Hindi
Source : pixabay.com

3. La place de l’hindi aujourd’hui

Aujourd’hui, l’hindi est parlé comme langue majoritaire, aux côtés de l’anglais, dans ce qu’on a coutume d’appeler l’« Hindi Belt » (ceinture des états du Nord de l’Inde).
Dans un registre plus informel, l’hindi s’est rendu populaire en dehors de l’Hindi Belt grâce au succès effréné du cinéma de Bollywood.
Signe politique de son succès, le gouvernement a fait du 14 septembre le jour officiel de célébration de l’hindi !
Cependant, l’expansion de l’hindi n’est pas sans poser problème dans les états du sud de l’Inde. Le problème est d’abord strictement linguistique : dans ces états, on parle bengali ou tamoul.
Or ces langues sont des langues dravidiennes, qui diffèrent par rapport à l’hindi, jusque dans leur structure.
Autant il existe une grande porosité à l’oral entre l’hindi et l’urdu, autant il existe une vraie barrière entre par exemple le tamoul et l’hindi.
A cet obstacle linguistique se joint un obstacle politique.
De nombreux habitants du Sud de l’Inde sont hostiles à l’imposition de l’hindi, qu’ils considèrent comme une menace pour leur identité et pour la diversité culturelle de l’Inde, ce « pays-continent ».
Les tentatives gouvernementales d’imposer l’apprentissage de l’hindi à l’école ont par exemple reculé face au mouvement d’hostilité d’une partie de la population.
Ainsi, le 14 septembre est bien le jour officiel de célébration de l’hindi, mais… uniquement au Nord de l’Inde, dans l’Hindi Belt !
Ce jour de célébration n’a pas du tout « pris », pour les raisons que nous avons évoquées, dans les Etats du sud de l’Inde…
Il faut garder à l’esprit que même si, dans les faits, l’hindi est bien implanté dans le Nord au moins, il est co-langue officielle avec l’anglais, mais ne constitue pas une langue nationale.
C’est une particularité éloignée de notre réalité française, avec un territoire et une langue centralisée.
Mais l’Inde se pense souvent mieux comme un continent que comme un pays au sens courant où nous l’entendons…

Comment traduire en Hindi
Source : pixabay.com

À lire aussi : Top 10 des langues les plus parlées au monde

4. Enjeux de la traduction en hindi à l’avenir

Quels sont les enjeux de la traduction en hindi à l’avenir ? Il est clair, comme nous allons le voir dans cette dernière partie, que la traduction en hindi, encore peu répandue, a de beaux jours devant elle. On vous explique pourquoi.
Déjà parce que l’hindi, malgré les polémiques, gagne du terrain en Inde au-delà de l’Hindi Belt historique.
La tendance est plutôt de tendre à en faire une langue commune à tous les Etats de l’Inde, de l’Himachal Pradesh septentrional et montagneux au Kerala méridional et littoral.
Cela en fera une langue qui pèserait encore plus au niveau mondial, car avec 1,4 milliard d’Indiens, l’Inde se situe juste après la Chine en termes de nombre d’habitants.
Sur le plan de la stratégie marketing, l’Inde peut représenter une « terra nova » pleine d’avenir et de retombées économiques intéressantes. En effet, l’Inde est un pays étonnant et en pleine mutation.
S’y côtoient, dans les rues des métropoles, un mode de vie séculaire et des millions de câbles électroniques. L’inde a aujourd’hui de beaux atouts en matière de technologie, en particulier à Bangalore.
Le développement économique y est fort, voire très fort par endroits, et les habitudes de consommation changent elles aussi rapidement.
Seulement voilà… en Inde, moins d’une personne sur cinq parle anglais.
Il y a donc un hiatus entre un marché potentiel en pleine expansion, et un manque criant de traduction d’un autre côté, pour atteindre ces clients potentiels non anglophones.
Les prospects sont habitués aux sites en anglais, qu’ils comprennent plus ou moins selon leur âge et leur niveau d’anglais…
Mais quelle surprise agréable vous leur réserverez s’ils trouvent un site dans leur langue, une vidéo sous-titrée avec précision !
C’est une marque d’attention et de respect de l’autre élémentaire quand on veut conquérir un nouveau marché.
D’autant que même si les informations principales peuvent passer en anglais, vous adresser à vos prospects en hindi permet de rendre avec beaucoup plus de finesse toutes les nuances du ton choisi, voire les traits d’esprit, les marques de complicité dans leur propre langue.
En définitive, les enjeux de la traduction en hindi sont donc tout sauf anodins. L’hindi constitue au contraire une démarche disruptive mais féconde en traduction, vu l’avenir de cette langue.
Une traduction précise et attentive en hindi, par un locuteur natif, vous permettra d’atteindre non seulement une part grandissante des habitants du sous-continent indien, mais aussi les minorités de la diaspora indienne sur l’Ile Maurice, dans l’archipel indonésien, en Europe et en Amérique du Nord.
Les enjeux de la traduction en hindi revêtent peut-être même une dimension affective encore plus importante pour ces minorités éloignées du continent indien.
Leur parler, de manière inattendue, la langue de leurs racines, peut créer une forte adhésion de leur part à votre message marketing par la suite.

À lire aussi : E-commerce : 4 conseils pour lancer votre site multilingue

Vous avez un projet d’ouverture en Inde, ou plus largement à l’international, mais vous ne savez pas comment atteindre vos prospects et vous ne connaissez rien aux subtilités de l’hindi ?
Confiez vos projets de traduction à des professionnels de la traduction tels que vous les trouverez sur Traduc.com.

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire