Traduc.com

Combien coûte la traduction d’un site internet  ?

Le coût de traduction est une question que de nombreux propriétaires de site se posent avant de sauter le pas vers l’international. En réalité, ce coût varie en fonction de nombreux facteurs dont le choix du type de prestataire, le volume à traduire, les couples de langues, la complexité et technicité du contenu à traduire…. Nous allons donc passer en revue ces différents paramètres. Avant d’entrer dans le vif du sujet, définissons ce que sont les mots sources. Ils correspondent aux nombre de mots figurants dans le texte d’origine à traduire. Une fois traduit, les mots deviennent alors des mots cibles. Les coûts de traduction s’évoquent le plus souvent en coût par mot source.

 

La solution de traduction

Le premier facteur qui change la donne en termes de coût est le prestataire. En traduction, on en recense trois : les agences de traduction, les plateformes de traduction semi-automatisée et les plateformes de traduction professionnelle humaine.

Nouveau

Plateforme web de traduction professionnelle

Commandez vos traductions à nos traducteurs freelances

Voir la plateforme

Les agences de traduction sont celles qui coûtent le plus cher mais elles restent très quali et fiable en termes de délais, livrable etc. En effet, vous bénéficierez d’un chef de projet et plusieurs étapes de validation. Comptez entre 0,15 centimes et 0,25 centimes d’euros le mot source.  C’est la solution idéale si vous souhaitez déléguer entièrement votre projet de traduction sans y consacrer de temps.

Deuxième solution, les plateformes de traduction semi-automatisée type Bablic, Fliplingo ou TextUnited pour les plus connues. Avec des tarifs ultra compétitif compris entre 0,02 centimes et 0,10 centimes d’euros par mot source, c’est la solution la moins coûteuse pour traduire un site internet. Côté pratique, ces plateformes proposent donc la traduction automatisée de votre site internet en une ou plusieurs langues et une relecture par des traducteurs humains.  Attention, la rapidité d’exécution est souvent mise en avant au détriment de la qualité.

Pour recevoir des traductions de qualité au meilleur prix, il est conseillé de se tourner vers les plateforme de traduction professionnelle comme Traduc.com :

Recommandé pour les petites commandes comme pour les commandes de gros volumes, les plateformes de traducteurs freelances, sont le meilleure compromis pour regrouper délais, qualité et prix. Moins chers que les agences, nous facturons entre 0,09 et 0,11 centimes d’euros par mot source chez Traduc.com. Tout dépend de la complexité du contenu à traduire mais surtout les langues de traduction. Comme avec les agence vous bénéficiez d’une équipe qui veille au bon déroulement de votre commande mais, vous gardez le pouvoir sur le choix de vos traducteurs, ainsi vous pourrez constituer une véritable petite équipe à votre service.

Complexité du contenu

Vous vous doutez bien que traduire un guide utilisateur pour un appareil électronique ultra technique n’est pas la même chose que traduire un descriptif pour vendre un vernis à ongle. Pour le premier cas, il vous faudra passer par un traducteur expert spécialisé, ce qui risque forcément de vous coûter plus cher.

Cependant, il est vraiment important de bien faire votre choix et de ne pas bypasser la qualité. Sur un site internet un contenu mal traduit est vraiment mal perçu par le visiteur, cela décrédibilise fortement votre marque.

 

Volume et délais de livraison

Si vous avez un besoin de traduction urgent, cela peut aussi impacter le coût. Et de même, si vous avez des besoins de traduction fréquents ou un gros volume, cela peut aussi faire varier votre facture, dans le bons sens cette fois-ci !

La langue source et la langue cible

Traduire un site en hébreu ne sera pas le même prix que de le traduire en anglais. Plus la langue de traduction est rare, moins il y aura de traducteurs sur le marché, donc cela risque d’être plus onéreux…

 

Comment réduire les coûts de traduction ?

Voici quelques astuces pour faire baisser la facture de la traduction de votre site internet :

  • Si vous êtes e-commerçant, vous pouvez déjà commencer par traduire les catégories et produits prioritaires de votre catalogue, analyser les retombées et poursuivre avec les autres produits selon les résultats (en les désactivant tant qu’ils ne sont pas traduits).
  • Idem pour les descriptions de vos produits. Commencez déjà par les descriptions courtes et poursuivez le reste selon les retours. N’affichez pas les descriptions longues non traduites bien entendu.
  • Certains laissent les descriptions des produits en anglais car ils visent des pays où l’anglais est très parlé comme l’Allemagne par exemple. Attention toutefois, cette solution n’est pas terrible côté SEO (référencement naturel). Google n’aime vraiment pas que l’on mélange plusieurs langues au sein d’une même page…
  • Passez sur un forfait global ou un tarif fixe par type de contenu traduit (coût par fiche produit). En agence, c’est une pratique courante.

 

Vous disposez maintenant de toutes les cartes pour faire votre choix en termes de traduction. Chaque solution a ses avantages et inconvénients. Le tout est de définir un brief de traduction bien cadré avec des objectifs clairs pour obtenir un rendu à la hauteur de ses attentes.

Nouveau

Plateforme web de traduction professionnelle

Commandez vos traductions à nos traducteurs freelances

Voir la plateforme

4 commentaires

Asset 1
Chaque jour, des conseils d'experts
pour votre stratégie content marketing.