Traduction marketing : nos conseils et exemples

Sur Traduc.com, recevez rapidement votre traduction marketing. Obtenir un devis

Est-ce que j’ai vraiment besoin de ce produit ? Est-ce celui qui correspond le mieux à mes besoins ? Est-ce qu’il n’existe pas une autre marque qui le vend à un meilleur prix ? Voilà autant de questions que se pose un client potentiel à l’heure d’acheter un produit.

Et ce d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un achat en ligne : aujourd’hui, même si un consommateur sur deux réalise un achat en ligne par mois, l’achat en magasin reste privilégié pour la simple et bonne raison qu’un consommateur préfère pouvoir tester le produit en question et limiter ainsi les risques d’en être déçu plus tard.

Nombreux sont les consommateurs (64%) qui consultent les sites internet de vente en ligne seulement pour se faire une idée d’un produit, ou découvrir une marque. Il est donc essentiel de convaincre dès le moment de la visite d’un potentiel client sur votre site internet.

Pour vraiment atteindre votre cible, il faut savoir que 75% des consommateurs non-anglophones préfèrent acheter sur un site dont le contenu est disponible dans leur langue maternelle. Tout d’abord, pour avoir les bons taux de conversion et s’assurer du prix des produits, mais aussi parce qu’avoir l’information disponible dans leur langue maternelle communique un sentiment de proximité.
Comment alors améliorer vos traductions marketing ? Nous vous proposons ici cinq étapes simples à suivre.

Réussir votre traduction marketing en 4 étapes

1. Préparez la traduction de vos contenus en amont

Faites appel au copywriting pour votre contenu en langue source !

Le copywriting est l’art de convaincre et séduire rien qu’à l’aide de vos contenus rédactionnels. Bref, utiliser les mots pour atteindre des clients potentiels.

Il est très important que vous soigniez la présentation et la description des produits que vous vendez. La concurrence en ligne est rude, et la mise en avant de vos produits peut vraiment faire la différence. Souvenez-vous qu’il s’agit avant tout de gagner la confiance de clients, qui sont plus méfiants lorsqu’il s’agit d’acheter en ligne.

Par ailleurs, ce travail facilitera par la suite l’ouverture de vos ventes à l’international. Si votre contenu n’est pas assez convaincant dans la langue source, il sera difficile de séduire une clientèle internationale avec sa traduction dans la langue cible ! Un contenu rédigé dans l’esprit du copywriting sait choisir les bonnes formules pour toucher l’audience ciblée.

À lire aussi : Marketing international : localiser pour mieux s’implanter

2. Traduire votre contenu dans plusieurs langues

Si vous êtes une entreprise française et que vous souhaitez toucher une clientèle internationale, une traduction de vos contenus marketing en anglais n’est pas suffisante. L’anglais est une des langues les plus parlées dans le monde, mais traduire un contenu en anglais ne signifie pas nécessairement qu’il va atteindre une audience hispanophone ou germanophone.

Comme nous le disions précédemment, 75% des consommateurs non-anglophones préfèrent faire leurs achats sur un site qui propose une traduction de ses contenus dans leur langue maternelle. Cela représente, certes, un investissement au départ, mais surtout un vrai pas vers une clientèle internationale, et la multiplication de vos ventes.

Prendre le soin de traduire vos contenus dans la langue maternelle de l’audience que vous souhaitez cibler, c’est leur prouver que vous avez saisi leurs besoins et qu’ils vous importent.
traductreur spécialisé dans le marketing

À lire aussi : Mieux s’implanter à l’international grâce à la traduction de vos newsletters et emailings

3. Faire appel à un vrai professionnel pour vos traductions

Il est tentant, pour réaliser des économies, de faire soi-même la traduction des contenus que vous proposez. Et nombreux sont les sites de traductions en ligne qui permettent de s’assurer de la qualité de votre traduction. Après tout, il suffit de transposer le contenu dans une autre langue !

Eh bien, c’est faux ! La traduction marketing va bien au-delà d’une simple traduction d’un contenu écrit dans une langue source vers une langue cible. Il s’agit de communiquer une impression de proximité pour que de potentiels clients vous fassent confiance.

Une simple erreur peut vous faire perdre toute crédibilité et tâcher l’image de votre marque. Un contenu mal traduit peut faire douter du sérieux de votre entreprise, voire même faire penser à une arnaque lorsque votre entreprise débute ! Il faut faire appel à un vrai traducteur, si possible spécialisé en marketing et/ou rédaction publicitaire (copywriting).

Un traducteur professionnel a non seulement une maîtrise confirmée de la langue source et de la langue cible, mais aussi une expertise interculturelle. Il connaît les deux cultures et ne se contente pas de traduire littéralement : il sait quelle formule correspond plus à l’audience visée. Une expertise qui n’est pas partagée par les sites de traduction en ligne et autres logiciels de traduction automatique…

4. Obtenez des traductions de qualité avec un service de traduction professionnelle

Un service de traduction professionnelle en ligne n’a rien à envier à une agence de traduction, et ne veut pas dire avoir recours à des sites de traduction. La vraie garantie de la qualité de vos traductions n’est pas assurée par le type de service auquel vous avez recours. C’est la compréhension de vos besoins par l’entreprise avec laquelle vous avez choisi de faire affaire qui fera la différence.
Qu’il s’agisse d’une agence ou bien d’une plateforme en ligne de traduction : assurez-vous que le traducteur professionnel que vous avez en face de vous entende vos besoins et qu’il ait toutes les cartes en mains pour y répondre.

Chez Traduc.com, nous pouvons prendre en charge la traduction de vos contenus marketing vers plusieurs langues cibles et nous nous adaptons à vos besoins. Nous proposons toujours le même niveau de qualité et comptons sur un solide réseau de traducteurs spécialisés, qui ont déjà fait leurs preuves. Nous prenons le temps d’écouter vos attentes, et choisissons le bon professionnel pour vos projets de traduction marketing.

Toutes vos traductions
2x moins chères qu'en agence

Recevoir un devis

Rapide, gratuit et sans obligation

Les risques d’une mauvaise traduction en marketing

Les erreurs de traduction à ne pas commettre en marketing ? Trop facile, à l’heure des logiciels de traduction gratuits et instantanés !
Pourtant, l’histoire du marketing est jonchée de bonnes intentions tournées en ridicule, et d’ouvertures à l’international complètement ratées.

Le slogan de votre marque ou d’un produit-phare est votre carte de visite et la première impression que vous laisserez à vos prospects dans votre marché cible. Vous êtes fier de trouvailles marketing ingénieuses pour votre slogan en français.
Vous voyez déjà le nom de votre marque et votre slogan s’étaler en caractères géants sur les affiches des métropoles du monde entier…

Maintenant, imaginez une seconde qu’une erreur de traduction s’y soit glissée, et que le message soit ridicule ou pire, choquant. Derrière le gag, c’est un désastre économique, et l’effondrement de votre image de marque.

Dans cet article, on vous propose un tour d’horizon « tragi-comique » de ces fameuses erreurs de traduction à ne pas commettre en marketing, en abordant d’abord les traductions dans des langues européennes, puis dans des langues non européennes.

Quand la traduction est absurde

La première erreur de traduction à ne pas commettre en marketing, c’est de donner un résultat complètement absurde, ce qui désoriente le prospect et brouille (voire ridiculise complètement) votre image de marque.

Un exemple marquant ? Lors de son entrée sur le marché chinois, la firme Coca-Cola a choisi une adaptation de son nom en « Kekoukela ».

Ce qui, dans certains dialectes chinois, ne signifie rien moins que « Jument fourrée à la cire ». Un bon éclat de rire, mais aussi un sacré raté commercial…

Quand le résultat heurte les coutumes et les sensibilités culturelles

Du côté du concurrent historique de Coca-Cola, Pepsi ne fait pas vraiment mieux. A cause d’une erreur de traduction, le slogan d’arrivée en chinois n’avait plus rien de commun avec celui de départ, puisqu’il titrait « Pepsi fait sortir tes ancêtres de leur tombe ».

L’effet a été catastrophique, d’autant plus que les Chinois vouent un culte important aux ancêtres…
On saisit donc bien l’importance de soigner sa traduction quand on nourrit des ambitions de grandeur multinationale…

Quand la traduction a un double sens

Les exemples précités viennent du bout du monde. On pourrait penser que dans des langues européennes, plus proches, que l’on parle parfois soi-même, le risque en matière de traduction marketing est bien moins élevé.

Mais là encore, attention : les mots sont un terrain glissant ! Car on trouve aussi, chez nos voisins européens, non pas des résultats absurdes, mais des doubles sens qu’on ignorait et qui détournent complètement le message initial.

Par exemple, une compagnie aérienne américaine des années 1970 chercha à s’implanter au Mexique.  Elle diffusa donc une publicité enthousiaste pour ses avions dotés de sièges tout cuir.
Sauf que le slogan de base « Volez dans du cuir » devint en espagnol « Vola en cuero ». Et avec le double sens de « cuero » (cuir, peau), on obtint le subtil double sens « Volez tout nus » !

Autre exemple célèbre d’erreur de traduction marketing avec Electrolux. Le géant suédois de l’aspirateur, pourtant d’un pays proche de la culture anglo-saxonne, inventa le slogan « Nothing sucks like an Electrolux ».
Or, « it sucks » en langage familier n’est autre que « ça craint », « c’est nul ». On peut rêver mieux comme publicité…

En définitive, qu’il s’agisse de langues très lointaines ou de nos proches voisins, le plus sage pour maîtriser parfaitement ses traductions et optimiser son ouverture à l’international est de s’en remettre à des professionnels de la traduction marketing, tels que vous en trouverez chez Traduc.com.

Demandez votre devis personnalisé dès maintenant à nos chefs de projet sur Traduc.com.
Car une réputation met des années à se construire, et seulement quelques instants à se perdre, d’autant plus avec la viralité des réseaux sociaux.

5 exemples d’erreurs de traduction marketing à ne pas suivre

Chaque langue est belle dans sa forme la plus vraie ou la plus originale. Cependant, lorsqu’on essaie de penser dans une langue et de traduire littéralement la phrase ou l’expression dans une autre langue, les résultats peuvent être hilarants.

Si de telles erreurs de traduction sont commises dans un contexte commercial ou dans l’environnement d’une entreprise, on ne peut pas les qualifier d’hilarantes mais simplement de terribles ou, pour mieux dire, d’horribles. Elles s’avèrent fatales pour les entreprises qui cherchent à s’étendre au-delà des frontières.

Voyons quelques exemples où de grandes entreprises ont subi d’énormes pertes ainsi que leur réputation à cause de grosses bévues de traduction commises par des traducteurs non qualifiés qui avaient probablement utilisé des outils de traduction disponibles en ligne.

1. Pepsi, peux-tu vraiment faire ça ?

Lorsque le géant américain PepsiCo a prévu de s’aventurer sur les marchés chinois, il a dû imaginer que la jeune génération en Chine deviendrait folle de leur boisson, Pepsi.

Les responsables marketing de la marque ont cependant vite déchanté lorsque leur slogan, “Come alive with the Pepsi generation” a été traduit en chinois par “Pepsi ramène vos parents d’entre les morts“, et que les Chinois l’ont pris comme une offense ou une insulte à leurs ancêtres décédés.
Pepsi Come alive!

2. Coca-Cola, pourquoi traduire son nom ?

Coca-Cola n’est pas loin derrière Pepsi en terme d’erreur de traduction. Le nom de la marque lui-même a été traduit de manière incorrecte. Traduit en chinois, Coca-Cola est devenu Ke-Kou-Ke-La qui signifie ” mordre le têtard de cire ” ou “jument fourrée à la cire” selon le dialecte.
Le traducteur aurait dû savoir que les noms ne doivent pas être traduits mais simplement translittérés.

3. KFC, on préfère le poulet !

Lorsque la chaîne alimentaire américaine KFC a voulu déployer ses ailes en Chine, elle a pensé que son slogan “Finger-lickin’ good” serait traduit en chinois par “Si savoureux qu’on continuera à se lécher les doigts même après avoir fini le repas“.
Le traducteur a cependant utilisé ses connaissances (sarcasme) pour le traduire par… “Mangez vos doigts” !

À lire aussi : Enquêtes et sondages multilingues : comment les gérer ?

4. Ford et son erreur fatale

Les ventes de la Ford Pinto n’ont jamais décollé au Brésil, malgré une campagne de marketing savamment conçue encourageant les consommateurs à « mettre un pinto sous l’arbre ». En effet, les Brésiliens avaient traduit « pinto » en « minuscules organes génitaux masculins ».
L’entreprise a fait un pas rapide, a retiré toutes les plaques signalétiques et les a changées pour lire Corcel qui signifie cheval.
Ford Pinto

5. Electrolux, la marque qui craint

Les erreurs commises ne se limitent pas aux entreprises américaines ! Electrolux, un fabricant d’aspirateurs suédois, a reçu une rapide leçon lors de son introduction de son produit sur le marché américain. L’entreprise pensait mettre en avant la grande puissance de son aspirateur avec son slogan : “Nothing sucks like an Electrolux“, littéralement “Rien n’aspire comme un Electrolux“.

Même si le slogan est grammaticalement correct, il n’a jamais vraiment pris son envol auprès des acheteurs américains… Aucune surprise là : “to suck” signifie aussi “craindre“. Voulez-vous acheter un aspirateur de la marque, quand on vous assure que “Rien ne craint autant qu’un Electrolux ?
Nothing sucks like an Electrolux

Notre conseil

Les erreurs de traduction commises par ces entreprises leur ont coûté leur réputation, d’énormes parts de marché et leurs rêves de succès rapide. Lorsque ces géants lancent leurs projets au niveau local et tentent de les développer sur les marchés internationaux, ils manquent le plus souvent de temps.
Chaque jour, chaque minute compte pour toutes les parties prenantes. Ils ne peuvent donc pas se permettre de reporter la date de lancement en raison de problèmes mineurs.

C’est pourquoi les traducteurs jouent un rôle clé dans le processus global, et ils ont parfois tendance à utiliser des outils de traduction facilement accessibles pour obtenir des résultats plus rapidement. De telles erreurs peuvent toutefois être évitées en optant pour des traducteurs fiables et éprouvés, et avec une confirmation adéquate auprès du service concerné.

Sur Traduc.com, nos chefs de projet vous remettent des traductions clés en main, réalisées par des traducteurs natifs et directement livrées dans vos fichiers  PDF, Word, Powerpoint, Excel, HTML, JSON, etc. Demandez votre devis personnalisé !

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire