Comment traduire une application mobile ?

Sur Traduc.com, recevez rapidement votre traduction d'application mobile. Obtenir un devis

De fait, les applications mobiles sont utiles et utilisés par les mobinautes qui se rendent sur leurs favorites plusieurs fois par jour.
Parfois, il peut être plus pratique de faire traduire et localiser son offre plutôt que de la renouveler complètement pour générer du trafic et de nouvelles ventes. Pas besoin de tout chambouler quand vos voisins peuvent tout à fait être intéressés par vos produits, services, technologies… Mais il reste encore à les atteindre !
Si vous même vous possédez votre propre application mobile, alors vous pouvez la gérer de la même façon qu’un site web. De l’administration au suivi du trafic, elle se comporte de façon très similaire au site web, et ce même concernant certaines particularités comme la traduction.
Passer par la traduction et la localisation de votre application mobile n’est jamais une mauvaise idée. Et voici quelques chiffres qui le prouvent :

  • En 2017, le montant des ventes réalisées via des applications mobiles s’est élevée à 75 milliards de dollars dans le monde.
  • Le nombre d’utilisateurs de smartphone est passé de 1,5 milliard en 2014 à près de 2,5 milliards en 2019.
  • 36 % de la population mondiale avait accès à smartphone en 2018, alors que ce chiffre était d’environ 10 % en 2011 et les prévisions pour les années futures sont exponentielles.
  • Les ventes réalisées via des applications sont supérieures aux ventes réalisées depuis un site internet sur un smartphone : en 2016 déjà, elles représentaient 13,4 milliards de dollars. Autrement dit, au moment d’acheter depuis leur téléphone portable, les utilisateurs de smartphones préfèrent passer par l’application d’une marque plutôt que de se rendre sur son site internet.

Anticiper la traduction de votre application web en analysant votre marché

Pour une meilleure localisation, ayez en tête les spécificités de chaque marché. Prenez en compte le contexte économique, social, politique, et législatif du marché que vous ciblez. Posez-vous les questions suivantes : mon contenu peut-il être traduit ou bien nécessite-t-il des ajustements ?
Quelles peuvent-être les barrières législatives à votre projet dans le marché ciblé ? La protection des données par exemple est extrêmement régulée en Allemagne, si vous souhaitez viser ce marché, correspondez-vous aux critères en vigueur là-bas ? La simple traduction de votre contenu ne suffit pas.
Le meilleur à faire reste de se rapprocher d’un professionnel.

Faites traduire tous vos contenus pour l'international

Recevoir un devis

Rapide, gratuit et sans obligation

Pourquoi proposer différentes langues sur son application ?

Nous l’évoquions dans cet article, la traduction peut permettre de faire vivre un site web en dehors de son territoire de prédilection, et d’ainsi l’ouvrir à de nouveaux internautes. Il en est de même avec l’application mobile.
Traduire l’intégralité de son application en anglais, espagnol ou chinois entre autres, va offrir la possibilité à des internautes, qui n’étaient pas destinés à utiliser l’application, de la découvrir. En effet, en tant qu’amateur d’application, avez-vous déjà téléchargé et utilisé dans le temps des applications qui n’étaient pas dans votre langue ? Généralement non !
Pour savoir dans quelle langue faire traduire votre application, observez votre concurrence : dans quelle langue a-t-elle fait traduire son site internet et/ou son application ? Demandez-vous quels peuvent être les marchés réceptifs à votre produit, votre offre ?
C’est essentiellement ce blocage que cherche à lever la traduction de votre application mobile, à travers les langues qui vous permettront d’élargir vos utilisateurs, et de développer le nombre de téléchargements.
Dans tous les cas, ne vous contentez pas d’une seule langue. L’anglais est le premier choix de bien des entreprises, à juste titre, mais vous avez le droit de voir les choses en grand. Parfois, il peut même être nécessaire de faire traduire votre application en anglais britannique et aussi en anglais américain : vous devez prouver à vos futurs clients que vous les comprenez, que vous savez répondre à leurs besoins avec une offre adaptée à ceux-ci.
 

 

Comment faire pour traduire son application mobile ?

 
La traduction d’une application mobile, comme un site web, n’est pas aussi simple que ce que l’on peut penser, c’est pour cela qu’il faut être extrêmement rigoureux pendant la confection du brief traducteur. Au-delà même de la traduction des contenus dans la bonne langue et de façon correcte, il faut prendre en compte le contexte, l’expérience utilisateur, ainsi que la façon dont un utilisateur pourra changer de langue.
Afin de traduire votre application, deux solutions différentes s’offrent à vous.
 

À lire aussi : 6 astuces pour réduire le coût de vos traductions

 

1. Traduire votre application web vous-même

C’est la solution la moins coûteuse mais la plus compliquée.
Au-delà même de correctement traduire les textes dans la bonne langue, chaque élément doit être pris en compte et adapté en fonction de son emplacement et des standards linguistiques du pays.
En effet, il ne faut pas simplement traduire, mais comprendre le contexte et l’adapter au nouveau public destinataire de ces contenus traduits. C’est ce qui peut parfois être compliqué à appréhender.
 

 

2. Traduire votre application mobile grâce à l’intelligence intermédiaire

Faire traduire votre application mobile par un algorithme, un logiciel de traduction automatique (TAO) est une solution intermédiaire convenable par rapport à la traduction effectuée en ligne ou par vous même.
Les logiciels de traduction automatiques sont souvent abordables financièrement parlant mais cela n’équivaut pas à la qualité d’une traduction effectuée par un traducteur professionnel ou natif. En effet, certaines expressions, une fois traduites, n’ont parfois plus aucun sens car elles n’existent pas dans la langue désirée. Le logiciel de traduction ne le détecte pas contrairement au traducteur natif maitrisant tous les us et coutumes de la langue.

À lire aussi : Quels sont les risques d’une traduction littérale ?

 

3. Traduire votre application avec une agence de traduction

Ne ruinez pas tous vos efforts avec une traduction de mauvaise qualité ! Nombreuses sont les entreprises qui souhaitent faire des économies en réalisant leurs traductions en interne. C’est une fausse bonne idée ! Il ne suffit pas d’être bilingue ou de bien parler une langue pour être un traducteur, et encore moins pour en être un bon. Les omissions, les faux-sens et autres contresens et autres erreurs de traduction creusent une distance entre un client potentiel et vous-même, et c’est cette même distance qui laisse place à de la méfiance.
Plusieurs freins psychologiques sont actifs au moment de l’achat via des applications mobiles : je ne connais pas cette marque, son content marketing est plein de fautes lexicales, grammaticales et orthographiques, puis-je lui faire confiance ? Un traducteur spécialisé saura, lui, choisir les bons mots pour traduire au mieux votre application mobile et prouver à ceux qui la téléchargent que vous avez su faire l’effort de vous adapter à leurs besoins.
On ne badine pas avec la traduction : la moindre erreur peut être fatale pour votre réputation ! Capitalisez sur vos précédents investissements en mettant toutes les chances de votre côté pour vos premiers pas vers un nouveau marché.
Les services de traduction professionnelle possèdent l’expérience et les compétences pour s’adapter à la mission de traduction, au contexte de l’application, et ainsi retranscrire fidèlement chaque texte traduit.
L’expert va évidemment demander une rémunération, mais cela peut vous permettre de gagner du temps et d’obtenir un résultat plus satisfaisant que si vous le faisiez vous-même.
D’ailleurs Traduc.com vous propose ses experts en traduction pour vous accompagner dans tous vos besoins de traduction, notamment d’applications mobiles.
Attention toutefois à ne pas penser que le traducteur peut tout faire d’un claquement de doigts : il a besoin d’un minimum de travail de votre part pour s’en sortir. C’est ce que l’on appelle “préparer les fichiers de traduction”.

 

Comment préparer les fichiers de traduction ?

Préparer les fichiers de traduction va consister à réunir tous les éléments à traduire sur un seul et même document, mentionnant le contexte et les visuels associés.
Sur ce document, nous retrouvons une hiérarchisation de l’information en fonction des différents écrans de l’application mobile.
Cette phase de pré-traduction va simplifier le travail du traducteur et lui éviter de se perdre dans les divers contenus de l’application.
La traduction d’une application se prépare en amont : n’hésitez pas à fournir un accès à votre interface administrateur lorsque cela est possible, ou à fournir tout document permettant d’atteindre au plus vite vos attentes. Si vous avez déjà de la documentation traduite ou bien un glossaire, communiquez-les à votre traducteur : c’est une véritable mine d’or !
Pensez à envoyer les fichiers sources (fichiers strings pour les applications sous iOS, fichiers RESX pour les applications sous Windows.NET et Windows Phone, fichiers XML pour les applications sous Android). Cela permettra au traducteur de votre choix d’assurer une cohérence au sein de vos contenus, et d’utiliser un logiciel d’aide à la traduction.

Attention : Un logiciel d’aide à la traduction n’est pas synonyme de traduction automatique mais plutôt de gain de temps, et tout temps gagné représente une économie d’argent !

Donner le plus d’indications et de contextualisation possible vous permet d’obtenir un résultat à la hauteur de vos attentes.
 

À lire aussi : Les étapes incontournables dans votre projet de traduction

 
Sur Traduc.com, nos chefs de projet prennent en charge la traduction de votre application mobile de A à Z et vous livrent vos traduction directement dans vos fichiers source que ce soit sous PDF, Powerpoint, Word, Excel, HTML, XML, JSON, etc.
 

Comment bien intégrer les différentes langues dans votre application ?

Une fois les contenus traduits, vous allez pouvoir les intégrer au sein de votre application. Toutefois, il ne suffit pas de remplacer les contenus français par ceux traduits, sinon les originaux seraient écrasés.
De fait, une solution technique doit être mise en place pour permettre le changement de langue.
Pour ce faire, le développeur de votre application va pouvoir mettre en place un outil qui va, en un clic, offrir le “switch” de langue à l’utilisateur. Généralement et pour une navigation la plus fluide possible.
Il est conseillé de :

  • Demander la langue dès la première utilisation
  • Offrir la possibilité de changer au sein des paramètre d’utilisation

De votre côté, il sera très simple d’intégrer les contenus via un back-office et de les mettre à jour régulièrement comme ceux dans votre langue originale.
Pour terminer sur cet article, nous avons bien observé l’importance de la traduction de votre application mobile pour gagner en visibilité. N’oubliez pas que cette traduction se doit d’être parfaitement réalisée et intégrée pour être réellement efficace. Confiez votre projet de traduction d’application mobile à des traducteurs spécialisés sur Traduc.com.

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire